Le forum déménage ici : http://hpmagicwbeta.forumgratuit.org/
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Magnolia, for ever [Fini]

Aller en bas 
AuteurMessage
Magnolia Dunrrow

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 24/07/2011

MessageSujet: Magnolia, for ever [Fini]   Dim 24 Juil - 21:05

Race : ( Humain, centaure, gobelins ... ) Humaine

Age : 11 ans

Capacités spéciales : ( Legilimens accompli, métamorphe, animagus.. ) Animagus (se change en épervier, n'est pas tout à fait au point.)

Description Mentale : ( 6 lignes sont demandées, n'oubliez pas que votre répartition est en vue )
Magnolia est une petite personne assez surprenante, et assez difficile à suivre. Soupe au lait, elle passe du rire aux larmes, de la joie à la colère sans préavis. Elle reste malgré tout chaleureuse et souriante, il est facile d'aller lui parler, on a très vite l'impression de la connaitre depuis toujours. Et puis... et puis elle peut soudain se fermer comme une huître, et ne plus adresser la parole à qui que ce soit.
A part ça, Magnolia est quelqu'un de fondamentalement calme et discret. Si elle le souhaite, elle peut se faire presque totalement oublier. Certains de ses amis disent, pour rire, qu'elle a le don d'invisibilité.
Elle ne répond pas aux adultes, ne se bat avec les autres enfants que si elle est attaquée (elle ne va tout de même pas se laisser faire!) et est, somme toute, une enfant sans histoire. Sauf qu'elle a une fâcheuse tendance à se lancer dans des "aventures" extravagantes. Mais c'est parce qu'elle est très curieuse, une curiosité qui la pousse à lire tout se qui lui tombe sous la main aussi bien à explorer tous les endroits inconnus qu'elle croise. Ce deuxième point lui a déjà causé quelques petits soucis.


Description Physique : ( 6 lignes sont demandées, tailles et poids sont encouragés à être précisés )
Magnolia est plutôt grande pour son âge. Une grande asperge qui a poussé trop vite et a oublié de grossir en même temps. Elle est vraiment mince, presque maigre. Posée sur ce corps trop vite grandi, Magnolia a toujours une tête de petite fille, au visage bien rond et yeux innocents grands ouverts sur le monde et ses mystères. Des yeux bleu-vert, qui changent d'humeur et de couleur aussi facilement qu'elle-même.
Mais ce qui attire le plus l'attention chez elle, plus encore que sa taille, ce sont ses cheveux. Une espèce de crinière rousse toujours plus ou moins emmêlée. Il faut dire qu'avec sa manie d'explorer les recoins les plus improbables, elle ne reste jamais coiffée très longtemps, et elle a aussi la mauvaise habitude de se salir très facilement. Des tâches d'herbe aux genoux, de la poussière récoltée on ne sait où, de la terre aussi (ou de la boue les jours de pluie...). Bref, un vrai cauchemar pour la lessive et le peigne.


Histoire : ( 18 lignes au minimum sont demandées )
L'histoire de Magnolia commence avant sa naissance. Elle s'ancre dans le passé séculaire d'un clan de sorciers nomades.
Ces clans n'étaient pas rare au début du Moyen-Âge, à une époque où les sorciers étaient traqués, certains, pour éviter d'être repérés, avaient choisi une vie de voyage. Et ils s'en tiraient plutôt bien. Mais au fil des années, des guerres entre sorciers, des traques moldues, et autres catastrophes, ils avaient disparu, les uns après les autres. Le Clan de l'Ourse était le dernier connu. Et il avait bien failli disparaître lors de la première ascension de Voldemort. Car tous ses membres, sans exceptions, s'opposaient au Seigneur des Ténèbres et à ses acolytes.
Le clan n'avait dû sa survie qu'à des millénaires de fuite et de vie cachée. Les mangemorts lancés à leurs trousses n'avaient jamais été capables de retrouver la trace des roulottes de l'Ours. Pendant ce temps, une partie des sorciers adultes du Clan combattaient activement les sorciers noirs. Philipp et Amelia Dunrrow en faisaient partie.
Ils s'étaient rencontrés à Poudlard, pour lui, Amelia avait abandonné la sécurité d'une famille aimante et d'une maison fixe, le confort d'une vie sédentaire.
D'ailleurs, la famille de la jeune fiche ne comprit jamais vraiment son amour pour ce "gitan" , et s'opposa de toute ses forces à la décision d'Amélia (ainsi qu'à son choix de devenir Auror). Seul son cousin la soutint dans ce choix. Mais bon, comme disait la mère d'Amelia, "le jeune James soutient n'importe qui, à commencer par ce vaurien de Black."
Philipp et Amelia se marièrent un an avant que James Potter n'épouse Lily Evans. L'année suivante, le 12 avril 1979 précisément, la famille accueillait un garçon, Lionel. Un rayon de Soleil au milieu de la tempête. Puis la tempête s'arrêta, quand Voldemort tenta de tuer Harry Potter.
A ce moment, Amelia aurait voulu accueillir l'orphelin, mais le professeur Dumbledore s'y opposa.
Il voulait à tout prix confier Harry à sa famille moldue, et ne voulait pas non plus qu'on fasse le lien entre Amelia Dunrrow et la famille Potter, alors que tout le monde semblait avoir oublié qu'elle était la cousine de James.
La petite famille Dunrrow poursuivit donc sa vie nomade dans une paix retrouvée. Sept ans après Lionel, Magnolia naquit. Un 24 décembre 1986. Elle ressemblait comme deux gouttes d'eau à son père. Le bonheur des Dunrrow semblait complet. Mais il n'allait pas durer. Cinq ans passèrent, pendant lesquels Amelia particpa à la traque des partisans de Voldemort.
Pendant ce temps, Philipp s'occupait de leurs enfants et tremblait pour sa femme. Pourtant, la mort allait frapper là où on ne s'y attendait pas.
Philipp était un père extraordinaire. Lui et Lionel étaient très protecteurs envers Magnolia, qui, malgré son très jeune âge, était une petite très aventureuse. Pour l'occuper, Philipp avait pris la (mauvaise?) habitude de lui parler de la magie, et il en disait sans doute beaucoup plus que ce qu'une fillette de 5 ans aurait dû savoir. Lionel en profitait aussi bien sûr.
Le meilleur exemple était l'habitude de Philipp de se transformer pour amuser ses enfants. Philipp était en effet un animagus (non déclaré), grand ami de James, il n'avait pas vraiment fait partie des maraudeurs, mais connaissait leur secret, et s'était entraîné lui aussi jusqu'à réussir à devenir à son tour un animagus accompli. Il se transformait en aigle. Magnolia adorait ça.

Donc, un jour d'été alors qu'elle avait trois ans, elle s'était échappée du camp gitan et était partie à l'aventure dans la campagne.
Philipp avait été appelé par d'autres gitans, et l'avait confiée à Lionel. Il avait suffit que celui-ci détourne la tête cinq petites minutes pour qu'elle se sauve.
Le garçon, honteux, plutôt que d'avertir son père se lança à sa recherche. Il finit par la retrouver, mais ils s'étaient suffisamment éloignés du camp pour ne plus bénéficier de ses protections. Ce qui avait par la même occasion déclenché une alarme dans ledit camp. Aussitôt, une partie des adultes partie à la recherche des deux enfants. On n'efface pas des années de méfiance si facilement. Philipp, le plus inquiet partit sous sa forme d'aigle. Ce fut lui qui les retrouva, l'instinct paternel sans doute. Magnolia, inconsciente des dangers qu'elle pouvait courir se mit à sauter de joie en reconnaissant son père sous sa forme d'aigle.
Mais lui avait vu ce que ses enfants ne pouvait pas voir. Trois silhouettes en capes noires avançaient droit vers eux. L'une d'elles avait une baguette à la main.
L'aigle poussa un cri strident et se posa en catastrophe devant les deux enfants. Et Philipp réapparut.

-Lionel, prends ta soeur, rentrez au camp, tout de suite!

-Mais...

-Papa?

-Lionel! Tout de suite!

Le garçon, apeuré, obéit et entraîna la fillette, alors même que les trois mangemorts (oui, s'en était) arrivaient en vue. Lionel accéléra alors que Magnolia tentait de résister. Les deux enfants coururent un bon moment, avant qu'un cri horrible ne les fige sur place. Un cri suivi d'un rire encore plus atroce. Magnolia se mit à pleurer en silence. Lionel, terrifié, entendait les pas qui se rapprochait. Ça ne pouvait être qu'un des hommes en noir. Le garçon ne savait pas quoi faire... une seule chose comptait maintenant, sa petite soeur. Et une solution s'imposa. Il prit sa soeur dans ses bras et l'entraîna vers un creux au pied d'un arbre.

-Mia! Mia, arrête de pleurer. Tu vas rester là, d'accord. Tu ne feras pas de bruit. Sauf si tu entends quelqu'un que tu connais.

-Lio... Lionel... me laisse pas! me laisse pas!

-Courage petite soeur. Je t'aime.

Et Lionel dissimula le trou comme il put avant de repartir en courant. Le courageux garçon allait essayer d'entraîner un mangemort à sa poursuite.
Des heures et des heures plus tard, Amelia, rongée d'angoisse, et les autres membres du clan recherchaient toujours les disparus. Ils retrouvèrent les corps sans vie de Philipp et de deux mangemorts, mais aucune trace des enfants. Les recherches continuèrent, les sorciers appelant Lionel et Magnolia de plus en plus désespérément. Leurs cris finirent par réveiller la petite qui était tombée, épuisée, dans un sommeil troublé de cauchemars. Elle se traîna hors de sa cachette, et finit par se retrouver dans les bras de sa mère, où elle fondit en larmes de nouveau. Il fallut quelques temps avant qu'elle se soit suffisamment calmée pour que sa mère arrive à lui faire raconter ce qui s'était passé. On la ramena au camp. Mais on ne retrouva jamais Lionel.
La vie des deux Dunrrow qui restaient se réorganisa lentement, dans la peine au départ. Puis peu à peu, le temps atténua le chagrin.
Magnolia avait malgré tout été perturbée durablement par cette tragédie. L'enfant riante qu'elle avait toujours été finit par reprendre le dessus sur la fillette terrifiée par l’évènement, mais elle passait maintenant par des sautes d'humeur imprévisibles.
Amelia traqua de plus belle les mangemorts, en réussissant tout de même à garder du temps pour sa fille, et elles développèrent un lien très fort.

Mia n'oublia jamais son père et son frère qui s'étaient sacrifiés pour elle. En réponse à cet acte, comme un hommage, même si on pouvait s'interroger sur la logique d'une telle décision, elle décida de devenir elle-même animagus, comme son père.
Il apparut alors que Philipp en avait dit beaucoup à ses enfants sur comment faire pour en devenir.
Mais cela restait très compliqué pour une gamine, surtout qu'elle ne pouvait pas être aidée, car elle tenait au secret. De toute façon, si elle avait parler de ce projet à quelqu'un, on l'en aurait sans doute empêchée.

Les années passèrent, et elle atteignit l'âge d'entrée à Poudlard. La lettre de l'école arriva pendant l'été. Deux autres enfants du clan entreraient à Poudlard la même année. En tout, ils seraient six à l'école de sorcellerie. A cette époque, la fillette avait à peu près atteint son objectif. Elle parvenait presque toujours à prendre la forme d'un épervier quand elle le voulait. Le problème, c'est qu'elle reprenait forme humaine sans prévenir.
Le Clan organisa pendant l'été une expédition collective sur le Chemin de Traverse pour acheter toutes les fournitures nécessaires.
Puis, plus vite que prévu, la date de la rentrée arriva.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choixpeau Magique

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 14/07/2011

MessageSujet: Re: Magnolia, for ever [Fini]   Mar 26 Juil - 12:07

Excellent.

Tu est validée

Aprés lecture de tes descriptions, le choixpeau à décidé de t'envoyer à...

Serdaigle mais sache que Gryffondor à bien failli t'acceuillir.

Va chercher ta baguette chez Ollivanders aprés avoir ouvert un compte dans la banque de Gringotts. Puis, tu pourras poster à Poudlard.

1000 Gallions t'attendent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Magnolia, for ever [Fini]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hpmagicworld :: Avant le jeu :: Présentations-
Sauter vers: